Vous ouvrez à l’instant mon journal de bord.

Ici j’écris des choses à propos de mon actualité, je parle de projets en cours, je note des réflexions et je dis des choses parfois sans intérêts.

C’est mon journal de bord qui m’accompagne dès à présent.

« En voulant justifier des actes considérés jusque-là comme blâmables, on changea le sens ordinaire des mots. »

Tous les langages sont sujet à interprétation.

Et il est toujours possible de changer cette interprétation afin de changer le sens de ce qui a été diffusé par le langage…

Voici un petit outil qui vous permettra de convertir n’importe quel nombre depuis la base décimale vers n’importe quelle base entre la base 2 (binaire) et la base 36, en passant par la base octale ou hexadécimale.


Et voici le résultat :

Quand j’ai commencé à m’intéresser aux coulisses du Web, j’ai étudié en premier lieu le html avec son associé le css.

Ensuite je me suis penché sur le php associé au Mysql.

Mais je ne m’étais pas encore bien penché sur le JavaScript.
Et pourtant ce langage est peut-être le plus stimulant de tous.

Bien évidemment sans html on ne fait rien en JavaScript, ce langage est donc indispensable à connaître.

Le php c’est super pour créer des sites dynamiques.
toutefois d’après ce que je constate, le JavaScript permet autant de dynamisme que le php avec un avantage supplémentaire, avec le JavaScript on peut effectuer une action dans un code sans avoir à recharger la page dans le navigateur du visiteur.
Je pense d’ailleurs que la raison principale à cela est que le JavaScript se charge sur l’ordinateur du visiteur et s’exécute sur ce dernier. Alors qu’en php l’exécution du code se fait au niveau du serveur et donc la page doit être rechargée chez le visiteur pour que ce dernier obtienne la nouvelle version.

En fait le php est surtout intéressant lorsque l’on a à travailler avec des bases de données en Mysql par exemple.

Bon par contre il faut bien dire qu’en JavaScript n’importe qui peut accéder au code que l’on a utilisé, il suffit de regarder la source de la page, cela n’étant pas vrai avec le php, ce dernier est donc à privilégier quand des données doivent rester secrètes.

Enfin bref j’utilisais déjà le JavaScript avec des petits bouts de codes récupérés ici et là mais sans vraiment savoir à quoi correspondaient les termes utilisés.
Maintenant je commence à bien comprendre le fonctionnement et comme visiblement il y a beaucoup de similitudes entre le JavaScript et le php et comme je maîtrise très bien ce dernier langage je comprends assez facilement le fonctionnement du JavaScript.

La difficulté avec ce langage est peut-être par contre de trouver les fonctions dont on a besoin parmi la jungle des fonctions natives et des fonctions apportées par les bibliothèques.
En fait je pense qu’il ne faut surtout pas essayer d’apprendre tout. Google fonctionne très bien quand on sait correctement formuler sa recherche, on trouve toutes les réponses que l’on veut. Le tout est d’avoir l’esprit formé pour comprendre ce qu’on lit…

Par exemple je cherchais une fonction permettant de convertir n’importe quel nombre de la base décimale vers une autre base.
Et bien j’ai trouvé cette fonction et j’ai créé le petit code que vous trouverez ici, pas mal non ??

Et un autre plus rigolo qui permet de convertir un nombre en système Bibi, je ferai un article plus détaillé sur cela dans quelques temps.

Celui qui oublie son passé est condamné à reproduire les mêmes erreurs !

On étudie l’histoire, on pourrait donc penser que le passé n’est pas oublié et que l’on tire les leçons des erreurs commises afin de ne pas les reproduire.
Or on peut constater dans bien des cas que le passé se répète. Les personnes, les lieux, les contextes sont différents mais les erreurs et leurs résultats déplorables sont les mêmes !

Et du point de vue de l’individu bien souvent même si une personne réfléchit sur son passé il pourra lui arriver de commettre les mêmes erreurs.

Pourquoi donc même sans oubli le passé se reproduit dans ses mauvais éléments ?

Peut-être parce que même si l’on pense connaître son passé, on oublie l’essentiel de ce qui a constitué l’erreur.
On n’aime pas se rappeler des moments désagréables et donc on en oublie l’essence.

une autre explication pourrait tenir dans cette autre phrase :

Celui qui refuse d’oublier son passé est condamné à le revivre.

Comme si tant les personnes que les entités répondaient à un schéma auquel il est extrêmement difficile d’échapper même en le connaissant parfaitement.

Du coup comment sortir d’un schéma qui fait partie de nous ?

Comment ne plus reproduire les mêmes erreurs et réellement tirer les leçons de ses erreurs ?

Si l’on répète son passé que ce soit pour des erreurs ou des bonnes actions c’est probablement avant tout par confort. Il est beaucoup plus simple de se répéter que de se remettre en question et d’inventer de nouvelles façons de faire.

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Voilà une citation de Benjamin Franklin qui mérite d’être discutée…

Chacun est libre de poser toutes les questions qu’il veut.
Chacun est libre de ne pas répondre aux questions qui lui sont posées.

« Ca ne se demande pas »
Combien de fois entend-on cette phrase.
Surtout lorsque l’on est enfant.

On bride ainsi dès le plus jeune âge la liberté de s’interroger sur tout.
Mon sentiment est que l’on est totalement libre de demander tout ce que l’on veut.
En revanche il est certain que tout le monde est libre de ne pas répondre.

Et voilà venue la période du « Bonne année ».
Alors Bonne année à toutes et tous !!!

Que toutes vos entreprises soient couronnées de succès quel que soit le domaine.

mais avant toutes choses pensez à être heureux ! Vivez chaque instant intensément, prenez le temps d’apprécier tous les bonheurs qui se trouvent sur votre chemin, un rayon de soleil, un sourire, un son agréable, une odeur suave, un goût subtile, la douceur d’une étoffe ou d’un contact humain, chaque sens peut être source de bonheur et ce sont les petits bonheurs qui font que l’on est heureux au quotidien !

Et rien n’est plus important que le plaisir !